Suivez l'actualité de surmatabledenuit.com sur Twitter, sur la page Google+ de Surmatabledenuit ou sur Facebook

samedi 17 décembre 2011

Le Hold-up des Silencieux – Stephan Ghreener – Pas convaincant

Un bon titre ne suffit malheureusement pas à faire un bon livre.  J’ai mis trois mois à lire ce thriller financier. Certes, j’ai trouvé ces dernières semaines assez peu de temps pour lire mais s’il s’était agi d’un bon roman, je pense que j’aurais certainement trouvé la motivation nécessaire pour en lire quelques pages plus souvent.

Joshua Gallagher est chargé d’enquêter sur les raisons de l’effondrement du cours de bourse d’une entreprise de publicité et sur les étranges « ramassages »  constatés sur les marchés.  Malversations, manipulations, prises de contrôles, les trois à la fois ? Le héros devra faire face à de délicates situations avant de découvrir la vérité.

J’attendais mieux de ce Hold-up des Silencieux. Le scénario, tout comme le style de l’écriture, est finalement assez banal. Le côté « financier » du livre n’est pas suffisamment développé. C’est pourtant ce qui devait apporter une touche d’originalité au roman.  L’auteur passe donc selon moi à côté de sa cible. L’histoire se déroule sur un faux rythme et même si le récit ne souffre pas de temps morts, je n’ai pas accroché. De plus, la personnalité des personnages est peu creusée et on ne s’attache vraiment pas au héro. Il manque ce petit quelque chose qui insuffle une âme à un thriller. Je suis donc resté sur ma faim. Est-ce parce que je l’ai lu de manière décousu, est-ce à cause des raisons évoquées ci-dessus ? Si vous avez eu le livre entre les mains, dites-moi ce que vous en pensez…

Le plus : La volonté d’avoir un scénario qui sort des sentiers battus. Un livre sans grande violence, presque tout public.
Les moins : Un récit qui ne trouve jamais son rythme, des personnages peu fouillés.

Ma note : 2.5/5
A partir de 15 ans.

Le Hold-up des Silencieux
Stephan Ghreener
Fleuve Noir
ISBN : 978-2265089372

mardi 13 décembre 2011

Alter Ego - Park, Noah & Jonas – P-P Renders et D. Lapière - Vivement la fin !

J’avais été conquis par les premiers volumes de la série Alter Ego. L’idée ayant servi à la construction du scénario était en effet très originale : 6 volumes se déroulant en parallèle avec des personnages aux destins croisés.

Je me devais d’écrire quelques lignes sur les derniers tomes parus car ils m’ont un peu déçu. Le scénario tient toujours aussi bien la route mais, après six volumes, il est temps de clôturer l’histoire et de révéler enfin la clé qui permettra de comprendre le puzzle. Ce devrait être fait avec le tome 7 qui sera publié au début de l’année prochaine.

Comme vous le savez, j’essaye aussi, au travers de mes chroniques, de préciser à quel public s’adresse les livres et les bandes dessinées que j’ai entre les mains. J’aurais aimé pouvoir dire que cette série était tout public car le scénario l’aurait permis. Malheureusement certaines situations et l’attitude « hot » de certains personnages ne me le permettent pas. Une fois de plus et comme trop souvent aujourd’hui, certaines bonnes idées sont gâchées par ce qui semble parfois être une obligation : montrer des fille (et des mecs) à poil et cautionner des comportements regrettables ! Y’en a marre !

Le plus : Le scénario toujours aussi original et prenant.
Les moins : Sans frappes chirurgicales sur certaines planches, vous ne laisserez sans doute pas cette série entre les mains de vos enfants…

Ma note : 3/5 mais aurait pu obtenir 4/5...
A partir de 16 ans (pour les raisons évoquées ci-dessus)

Alter Ego - Fouad
Pierre-Paul Renders et Denis Lapière
Dupuis
ISBN : 978-2800148809, 978-2800148779  & 978-2800148793

dimanche 11 décembre 2011

XIII - Le Jour du Mayflower – I. Jigounov & Y. Sente – Si c'était le tome 1...

Le jour du Mayflower était l'une des bandes dessinées les plus attendues de l'année. Après les 13 premiers tomes qui avait fait de XIII une série culte, les volumes suivants avaient fortement déçu les fans. Le scénario s'essoufflait et le héros semblait sous perfusion...Ce 20ème tome était donc très attendu...

J'ai été un peu déçu. Le dessin de I. Jigounov est d'excellente qualité et respecte l'esprit de la série mais le scénario n'est pas à la hauteur. Le jour du Mayflower aurait fait un excellent tome 1, il fait un décevant tome 20. On retrouve tous les ingrédients des premiers volumes : XIII est toujours amnésique, il semble de nouveau mêlé à un complot mystérieux, il est pourchassé par des tueurs et essaye de comprendre pourquoi tant de personnes se mobilisent pour l'empêcher de retrouver son passé.

Si je ne connaissais pas la série, j'aurais certainement trouvé cette bande dessinée passionnante. Pour ce qui ne connaissent pas XIII, ce 20ème tome est un excellent moyen de découvrir la série. Pour les autres, il fait espérer le renouveau de la série. Il faudrait simplement que les auteurs apportent une touche d'originalité à un scénario éculé...

Les plus : Le dessin de I. Jigounov bien adapté au récit et cohérent avec la série. Un très bon premier tome;-) Du mieux par rapport aux précédents volumes.
Les moins : Rien de très nouveau, une série qui a du mal à se renouveler...

Ma note : 3 / 5
A partir de 12 ans

XIII, Tome 20 : Le jour du Mayflower sur Amazon.com
I. Jigounov & Y. Sente
Dargaud
ISBN : 978-250501294