Suivez l'actualité de surmatabledenuit.com sur Twitter

samedi 10 avril 2021

L’attaque du Calcutta-Darjeeling d'Abir Mukherjee - Un excellent premier roman

Si vous aimez les romans policiers et souhaitez quitter les sombres rues londoniennes et voyager vers l’orient, ce livre est fait pour vous ! Étant bien moins doué que l’auteur pour cela, je ne ferai pas durer le suspense : J’ai beaucoup apprécié cette première enquête du capitaine Sam Wyndham.

Fraîchement arrivé en Inde après avoir survécu aux sanglantes batailles de la Première Guerre mondiale, notre policier est chargé d’une investigation extrêmement délicate : un haut fonctionnaire britannique a été assassiné alors que des émeutes éclatent dans certaines provinces du pays. Est-ce un assassinat politique ? Ou plus simplement un règlement de compte dans les hautes sphères du gouvernement ? La situation se complique encore suite à l’étrange attaque du train Calcutta-Darjeeling. Le représentant de Sa Majesté devra enquêter en eau trouble aidée par un officier indien récemment sorti de l’école de police et tiraillé entre son devoir et son pays. Ce premier roman est vraiment une belle réussite. Plusieurs raisons à cela… 

La qualité de l’intrigue tout d’abord. De facture classique, elle n’en est pas moins intéressante, de nombreux individus pouvant en vouloir à la victime pour des motivations très différentes. Politique en raison d’un étrange message trouvé dans le bouche du cadavre, économique du fait du rôle influent du dignitaire dans l’activité de la colonie, personnelle aussi, le sahib ayant été égorgé non loin d’une maison de passe dans un quartier mal famé de Calcutta.

 

Les personnages ensuite qui participent aussi au plaisir de lire. Le héros a quitté l’Europe pour essayer d’écrire un nouveau chapitre de sa vie frappée de plein fouet par la Grande Guerre. Il ne semble n’appartenir à aucun monde et porte un regard décalé sur ce peuple singulier qu’il découvre. Les rôles secondaires sont tout aussi intéressants. Je pense au sergent Banerjee qui fait équipe avec Sam Wyndham et hésite sur la manière d’aider son pays de cette période incertaine. Discret, son humour fait mouche et fait souvent naître un sourire aux lèvres du lecteur. Je pourrai aussi citer le pasteur protestant ami de la victime ou encore l’indépendantiste suspecté du meurtre.

 

L’Inde enfin, élément essentiel de l’intrigue que l’on découvre au fil des pages : chaleur étouffante, paysages colorés, plantations de thé… La région est sous domination britannique depuis 1757 englobe à l’époque le Pakistan et le Bangladesh. Des tensions apparaissent entre les indigènes et les Anglais qui portent sur le pays un regard avant tout économique. La complexité du contexte historique influe largement sur la trame du récit et lui donne une richesse supplémentaire. L’auteur et su éviter la caricature dans la description de cet Empire britannique en déclin même si peu d’Anglais trouvent grâce à ses yeux. C’est un exercice pas facile qu’a par exemple aussi réussi Fabien Claw dans les aventures du capitaine Gilles Bellemonte qui se déroulent peu de temps après la Révolution française et dont je vous ai parlé dans cette chronique.

 

L’attaque du Calcutta-Darjeeling se lit donc avec beaucoup de plaisir. Ses nombreuses facettes lui permettent de se démarquer des multiples romans policiers qui inondent les librairies chaque année, souvent plus sombres les uns que les autres. Alors ce premier tome ne sera pas le dernier à trouver sa place sur ma table de nuit…

 

Les plus : Un dépaysement certain, un contexte historique peu connu, des personnages attachants, de l’humour, une enquête de facture classique, mais plus complexe qu’il n’y paraît

 

Les moins : Peu de chose… La dépendance à l’opium du personnage principal ?

 

Ma note : 9/10

 

Pour Adultes et Adolescents

 

Contrôle Parental :

Sexe et nudité : #

Violence et sang : #

Langage et caractère offensant : #

Alcool et drogue : #

Effrayant et scènes intenses : #

 

Achetez L’attaque duCalcutta-Darjeeling sur Amazon.fr

ISBN :  978-2072914706

Editions Folio

Aucun commentaire:

Publier un commentaire