Suivez l'actualité de surmatabledenuit.com sur Twitter, sur la page Google+ de Surmatabledenuit ou sur Facebook

dimanche 24 avril 2011

Nico – Opération caraïbes – Berthet & Duval – Le futur du passé resurgit…

Une soucoupe volante s’est écrasée à Roswell, au nouveau Mexique, en 1947. Une autre s’est écrasée au même moment en Sibérie et cela a changé le cours de l’histoire. Telle est l’idée de départ de Nico, série dont le deuxième volume « Opération Caraïbes » est parue au mois d’octobre dernier.

L’action se déroule dans les années soixante mais le monde n’est pas celui que nous imaginons. La découverte de technologies extraterrestres a permis un progrès fulgurant à l’Ouest comme à l’Est. Fred Duval joue parfaitement avec l’uchronie et prend un certain plaisir à modifier le cours de temps, que ce soit au niveau géopolitique ou au niveau de personnages historiques tels qu’Ike Eisenhower ou Fidel Castro. Il est en cela parfaitement aidé par les dessins en ligne claire de Philippe Berthet.

L’héroïne, Nico, agent secret de la CIA, évolue dans cet environnement changeant…et changé. Elle doit faire face à des accusations de meurtre, tout en cherchant à préserver l’équilibre du monde qu’une mystérieuse organisation cherche à briser.

J’ai été séduit par ce deuxième tome, tout aussi plaisant à lire que l’était le premier Atomium-Express. Le scénario est aussi intéressant qu’original. Les dessins sont superbes et le monde retro-futuriste est très bien rendu. Bref, c’est une série bien équilibrée et on espère que la suite sera d’une égale qualité.

Vous l’aurez compris, voilà une bande dessinée rafraîchissante. Tous les ingrédients de la réussite sont là même si certains trouveront cette série trop "classique".

Les plus : L’idée de départ, les dessins en ligne claire, l’inventivité du scénario
Les moins : Cachez ce sein que je ne saurais voir…ou la vignette « légère » à supprimer pour rendre cette BD réellement tout public

Ma note : 4/5
A partir de 15 ans...après une légère "censure familiale"

Nico, tome 2 : Opération Caraïbes sur Amazon.com

Dargaud
ISBN : 978-2505009757

mercredi 20 avril 2011

Le Verdict du Plomb - Michael Connelly - Un bon cru quand même

Plusieurs personnages apparaissent de manière récurrente dans les romans de Michael Connelly. L'inspecteur Bosch est le plus connu d'entre eux mais l'avocat de la défense Mickey Haller commence à se faire une place au soleil. Il est le héros de quatre récits dont deux seulement ont été traduits en français : La Défense Lincoln et Le Verdict du Plomb.

Comme souvent chez Michael Connelly, l'intrigue est de facture classique mais efficace. Dans le présent ouvrage, Mickey Haller, qui vient à peine de sortir d’une période de dépression, « hérite » de la clientèle d’un de ses collègues qui vient de se faire assassiner. Parmi ces nouveaux dossiers se trouve une affaire extrêmement médiatique : Walter Elliott, un homme d’affaire ayant fait fortune dans le monde du cinéma, est accusé d’avoir froidement tué sa femme et son amant. Malgré les charges qui pèsent contre lui, il semble très (trop) confiant quant à l’issue du procès.

Ce Connelly est un bon cru. On retrouve avec plaisir Mickey Haller et ce thriller nous tient facilement en haleine jusqu’au bout. On pourrait cependant reprocher au scénario de basculer parfois dans la facilité : notre avocat est bien chanceux, un peu trop sans doute. La quatrième de couverture du livre précise « Tout le monde ment, Les flics. Les avocats. Les clients. Même les jurés. » C’est effectivement la trame de fond de ce roman policier et certains éléments secondaires du scénario n'ont sans doute pas été assez creusés. C’est dommage.

Le style de l’auteur est toujours aussi agréable et le rythme est soutenu. Michael Connelly ne tombe pas dans l’écueil des plaidoiries à rallonge. Les scènes se déroulant au tribunal ne sont jamais trop longues, tout s’enchaîne de manière fluide. Difficile de poser le livre entre deux chapitres.

Le lecteur croisera aussi au grès des pages l’inspecteur Bosch qui m’a semblé différent du héros des autres romans de l’auteur. Je n’ai pas retrouvé la personnalité de cet homme blessé par la vie, amateur de jazz, qui m’était si familière. Ce fut une petite déception…

J’attends donc avec impatience 9 Dragons qui devrait sortir dans les semaines qui viennent.

Les plus : Le rythme soutenu, l’absence de scènes regrettables (c’est rare de nos jours)
Les moins : Quelques facilités dans le scénario

Ma note : 3,5/5
A partir de 15 ans.

Le Verdict de Plomb
Michael Connelly
Editions du Seuil – Points
ISBN : 978-2757817629

dimanche 17 avril 2011

Légendes de la Garde – Hiver 1152 - David Petersen – Atypique et magnifique

Deux tomes de cette superbe série sont déjà parus : Automne 1152 et Hiver 1152.  L’histoire relate les péripéties des souris de la Garde, communauté chargé de protéger les différentes cités de leur royaume caché contre les nombreux prédateurs mais aussi contre les traitres dont l’ambition pourrait détruire le fragile équilibre qui règne au sein de ce peuple qui sait se rendre discret au yeux de tous.

Cette série est unique en son genre : unique par le scénario qui bien que relativement classique devient très original une fois transposé au monde des souris, unique par ses dessins si particuliers qui savent nous faire plonger dans ce royaume minuscule et suivre avec grand plaisir le périple de nos petits héros, unique aussi par son format d’édition qui tient d’avantage du « beau livre » que la bande dessinée. L’œuvre de David Petersen a ainsi l’écrin qu’elle mérite.

Vous découvrirez aussi entre les chapitre de petites perles de poésie relatant l’histoire de la Garde.

La mort est une arme puissante
Comme elle est une fuite facile
Les héros deviennent des légendes
Les légendes deviennent des mythes
Les mythes créent de nouveaux héros

Dernières paroles connues de la Hache Noire

Sombre et morne est le ciel d’hiver
Et les près verts se font sévères
Maigres réserves et nuits profondes
Figent du temps la triste ronde.
Vignes fanées ploient sous le givre
Est-ce pour nous la fin du vivre ?
« Ce n’est qu’une saison qui passe ;
Qui n’y est prêt, grand mal lui fasse »
Poême du scribe Roibin, hiver 1152.

N’allez pas croire cette série destinée aux enfants seulement, certaines scènes pourraient d’ailleurs impressionner les plus jeunes. De plus, l’enchaînement de certains dialogues n’est pas fluide et complique parfois la lecture et la compréhension du récit.

J’attends avec impatience les deux tomes suivant. Les saisons du printemps et de l’été permettant d'utiliser un jeu de couleurs chatoyantes, j’imagine que l’auteur saura les exploiter au mieux afin de publier deux petits chefs d’œuvre de la bande dessinée.

Les plus : La qualité du dessin, l’idée de ce monde médiéval imaginaire, deux livres superbes loin des formats habituels de la bande dessinée
Les moins : Des dialogues parfois difficiles à suivre, un jeu de couleur un peu sombre…qui devrait disparaître avec l’arrivée du printemps et de l’été

Ma note : 4,5/5
A partir de 10 ans

Légendes de la Garde : Hiver 1152 sur Amazon.com
Légendes de la Garde : Automne 1152 sur Amazon.com
Gallimard
ISBN : 978-2070616190 & 978-2070695737

mardi 12 avril 2011

L'Oeil du Tsar Rouge – Sam Eastland – En deçà des critiques

En librairie, ce roman attire l'oeil grâce à sa très belle couverture. Elle donne envie d'attraper le livre afin d'essayer de savoir si ce qui se cache à l'intérieur...

L'idée qui sert de trame à ce thriller historique est intéressante : aucune dépouille n'a été retrouvée suite au massacre de la famille impériale de Russie. Se pourrait-il qu'il y ait eu un survivant ? Où se trouve le trésor des Romanov ? Pour répondre à ces questions, Staline décide de sortir l'inspecteur Pekkala, surnommé l'Oeil du Tsar, du goulag. Il y avait été envoyé à l'arrivée des bolcheviques au pouvoir.

Malheureusement, une bonne idée ne fait pas obligatoirement un bon scénario. Sans être mauvais, le scénario est un peu léger et exploite mal toutes les possibilités offertes par l'idée de départ et le contexte historique qui en découle. Les événements s’enchaînent de manière linéaire et sans grande originalité ni surprise. C'est vraiment dommage.

Le personnage principal, Pekkala, est plus intéressant car on découvre à travers lui Nicolas II, le Tsar de Russie, qui est ici présenté sous un regard sans doute très proche de la réalité historique. Un homme droit, cherchant le bien de son peuple mais dépassé par les événements qui précipiteront la chute de son empire. La Russie d'aujourd'hui n'a pas retrouvé sa grandeur de l'époque...

Quelques mots enfin sur le style d'écriture de Sam Eastland (ou de son traducteur). Ce roman se lit très facilement mais la forme ne parvient pas à combler les lacunes du fond, du scénario.

En relisant les quelques lignes de cette chronique, je constateque je suis sans doute un peu sévère car j'ai passé un bon moment en compagnie du commissaire Pekkala. Je lis beaucoup de thriller et de roman policier. Comparé à d'autres ouvrages évoqués dans ce blog, L'Oeil du Tsar Rouge n'est pas dans le peloton de tête. Il n'en reste pas moins un bon livre qui présente le grand avantage de pouvoir être mis entre toutes les mains.

Alors, Monsieur Eastland, faites en sorte que le tome 2 des aventures de Pekkala satisfasse les attentes générées par ce premier volume. Le potentiel est vraiment là, exploitez-le !


Les plus : Un scénario très orignal et un héros sympathique. Le Tsar de Russie enfin présenté sous un angle réaliste, non caricatural. Un cadre historique rarement utilisé dans les romans. Un policier réellement « Tout public ».

Les moins : Le scénario est certes original, il n'en reste pas moins très léger. Un style relativement insipide.

Ma note : 3/5 pour les parents, sans doute 5/5 pour nos grands adolescents
A partir de 15 ans

L'oeil du tsar rouge sur Amazon.com
Sam Eastman
Editions Anne Carrière
ISBN : 978-2843375781

samedi 9 avril 2011

Surmatabledenuit.com arrive sur Twitter !

Je viens de créer un compte sur Twitter pour vous tenir informé de l'actualité de mon blog. Certains diront "il était temps" mais mieux vaut tard que jamais...

En voici l'adresse http://twitter.com/lisezles !

Abonnez-vous et faites-la connaître !