Suivez l'actualité de surmatabledenuit.com sur Twitter, sur la page Google+ de Surmatabledenuit ou sur Facebook

vendredi 23 avril 2010

Bob Morane – Le Sultan de Jarawak – Henri Vernes – Retour en arrière...

Henri Vernes a créé Bob Morane en 1953 pour la collection Marabout Junior. Le Sultan de Jarawak fut publié en 1955, c'était la 8ème aventure de ce héros devenu si célèbre depuis.

Une femme se meurt d'une étrange maladie à Paris et seule une perle détenue par le Sultan de Jarawak pourrait la sauver. Le tyran règne d'une main de fer sur son île située au large de l'Indonésie. Il a réduit en esclavage ses opposants qu'il envoie au fond de l'océan récolter les précieuses perles. Aidé par le docteur George Leslie qui cherche un remède à une étrange maladie, par un anglais excentrique et par Khalang un opposant malais, Bob Morane va entamer une course contre la montre pour récupérer la perle rose avant qu'il ne soit trop tard....

J'avais découvert Bob Morane il y a bien des années par l'intermédiaire d'un ami qui m'avais prêté Un Parfum d'Ylang Ylang et Alias MDO. J'en gardais un excellent souvenir et je profite maintenant d'Internet pour acheter quelques vieux Bob Morane dont les couvertures était alors dessinées par Pierre Joubert. Cette huitième aventure de notre héros est bien agréable à lire. On retrouve les caractéristiques qui ont fait le succès de la série : dépaysement, courage, amitié, etc...Ce Sultan de Jarawak est un bon cru et vos garçons adolescents devrait le dévorer avec grand plaisir !

Les plus : Bob Morane un vrai chevalier des temps modernes, de l'Aventure avec un grand « A », un livre tout public
Les moins : Cela reste un Bob Morane...

Ma note : 4/5
A partir de 10 ans

Le Sultan de Jarawak sur Amazon.com (occasion car épuisé)
Pocket Marabout - 1955

lundi 19 avril 2010

Tif et Tondu – Intégrale T7 – Will et Tillieux – Une BD tout public

J'ai mentionné dans une chronique précédente la réédition des enquêtes de Tif et Tondu. Le volume 7 de ces intégrales comprend Sorti des abîmes paru dans Spirou en 1971 et 1972, Le Scaphandrier mort publié en 1973 et Tif et Tondu à New York publié en 1974. J'ai trouvé le scénario de ces trois histoires bien construit grâce au talent Tillieux qui est aujourd'hui surtout connu pour le héros Gil Jourdan, personnage qu'il créa en 1956.

Sorti des abîmes est sorte de fable fantastique qui se déroule à Londres où Tif et Tondu, accompagnés par la Comtesse Amélie d'Yeu, dite Kiki, se rendent pour assister à un congrès de criminologistes. L'histoire démarre sur les chapeaux de roue et l'humour est présent dès les premières planches. Une créature marine de quelques millimètres prélevée au fond des abîmes marins devient une créature monstrueuse de plusieurs dizaines de mètres après avoir été exposée aux Ultra-Violet. Elle menace la ville de Londres et Tif et Tondu doivent trouver une solution rapidement...Will a su faire de la ville de Londres un personnage de l'histoire à part entière. L'atmosphère est bien rendue et le scénario ne souffre pas de temps mort. On suit nos héros avec grand plaisir, que ce soit en ville, sur les docks ou sur la côte anglaise, en voiture ou en avion. Bref, un très bon épisode.

Le scaphandrier mort
est beaucoup plus dépaysant puisque l'histoire se passe sur une petite île du Pacifique : Atuvu-Montoutou. Tillieux étant toujours à la baguette, le scénario est très intéressant et les deux dernières planches de cet épisode sont vraiment excellentes et montrent tout le talent du scénariste. Enfin, les dessins de Will se regardent avec beaucoup de plaisir que ce soit pour les scènes qui se déroulent sur terre, sur ou sous la mer.

Tif et Tondu à New-York est l'épisode que j'ai le moins aimé. Le scénario est digne des meilleurs policiers mais j'ai été déçu car Will n'utilise pas suffisamment cette ville extraordinaire qu'est New-York. Ayant moi-même eu l'occasion de me rendre plusieurs fois là-bas, la déception n'en a été que plus grande. Vous l'aurez compris, c'est un avis totalement subjectif et certains trouveront sans doute que cet épisode est d'une grande qualité.

Bref, vous l'aurez compris, ces intégrales de Tif et Tondu méritent leur place sur votre table de nuit ou sur celles de vos enfants !

Les plus : Les scénarios de Tillieux, une BD tout public, l'humour omniprésent
Les moins : Les dessins pas suffisamment travaillés à mon goût, notamment dans Tif et Tondu à New-York.

Ma note : 4/5
A partir de 8 ans

Tif et Tondu, l'intégrale tome 7 : Enquêtes à travers le monde sur Amazon.com
Will et Tillieux
Dupuis
ISBN : 978-2800146522

jeudi 15 avril 2010

Ils n'ont pas écrit de livres mais...

Ils n'ont pas écrit de livres ni publié de bandes dessinées mais ils ont sorti deux disques de jazz très différents mais vraiment excellents.

Il s'agit de Brad Mehldau dont le CD "The Art of the Trio - Volume 2" sorti en 1998 est un petit bijou à posséder absolument si on aime le jazz et de Kristin Asbjornsen qui vient de sortir "The night shines like the day", mélange de jazz, de musique afro-américaine et sud-américaine, un disque qui s'écoute avec grand plaisir.

Je n'en dirai pas plus car ce blog est avant tout consacré aux livres mais pourquoi ne pas vous faire partager ces deux expériences musicales ?


Brad Mehldau
Live at the Village Vanguard
The Art of the Trio - Volume 2
Warner Music

Kristin Asbjornsen
The night shines like the day
Emarcy / Universal

samedi 10 avril 2010

Une BD récente que l'on peut mettre entre toutes les mains, cela existe encore ?


En flânant dans les fnac ou autres librairies, nous pouvons effectivement nous demander si les bandes dessinées publiées ces dernières années s'adressent à un large public ou si elles doivent être réservées aux adultes. Il est en effet malheureux de constater que bien des séries au scénario intéressant, au dessin superbe ne peuvent pas être feuilletées par un plus grand nombre en raison de scènes de grande violence ou d'une présentation avantageuse de la plastique irréprochable de certaines héroïnes...A croire qu'il y a un concours permanent de Miss Bande Dessinée !

C'est parfois frustrant de ne pas pouvoir s'offrir une bande dessinée intéressante parce qu'elle est "gâchée" par des scènes regrettables. Je ne compte plus les séries qui ne peuvent pas trôner dans ma bibliothèque pour cette raison. Quant aux exceptions, je leur applique le principe de la frappe chirurgicale !

Cela étant dit, même si la très grande majorité des bandes dessinées d'aujourd'hui ne peut être mis entre les mains d'enfants ou d'adolescents, il est encore possible de trouver quelques perles rares. Je pense notamment à "De Cape et de Crocs", à "Sans Famille", à "Le Vent des les Saules", au "Voyages des Pères" ou à "Jérôme Bloche", "Ratafia" et quelques autres. J'aurais l'occasion de consacrer des chroniques à ces différentes séries qui peuvent être lues par des enfants, des adolescents ou les deux...sans oublier les adultes bien sûr !

Certains éditeurs publient aussi des intégrales de séries à succès tout publique : "Tiff et Tondu", "Chlorophyle et les rats noirs", "Gil Jourdan" qui peuvent trouver leur place dans les bibliothèques familiales.

J'aurais l'occasion d'en reparler...

Le Denier Corsaire – Felix Von Lukner – Une biographie qui ressemble à un roman d'aventure

C'est un récit extraordinaire que relate « Le Denier Corsaire ». Felix Von Lukner écuma les mers de de l'Atlantique et du Pacifique durant la Première Guerre Mondiale à bord du Seeadler, son voilier de 1700 tonneaux. Se faisant passer pour un paisible navire de commerce, il captura 17 navires marchands alliés qu'il coula après en avoir transporté la cargaison et l'équipage à bord de son propre voilier, tout cela sans faire une seule victime.

Suite à un tsunami, le Seeadler fit naufrage en 1917 sur l'atoll désert de Mopelia, en Polynésie. Après avoir vécu, tel Robinson Crusoé, quelques semaines sur l'îlot avec son équipage et ses prisonniers, il prit la mer sur un canot de 6 mètres dans l'espoir de prendre le contrôle d'un bateau ennemi afin de reprendre sa campagne de chasse. Il fut malheureusement fait prisonnier mais réussi à s'échapper à bord d'une goélette avant de se faire arraisonner par les Britanniques. Il fut alors conduit prisonnier en Australie où il attendit la fin de la guerre.

C'est cette épopée que raconte Felix Von Lukner dans son autobiographie passionnante qui se lit comme un roman d'aventure. Comme l'indique le titre de l'ouvrage, il fut sans doute le dernier corsaire et son histoire mérite une place de choix de nos bibliothèques. Ces types de livre sont des perles trop rares pour ne pas les feuilleter avec plaisir, tranquillement assis dans un bon fauteuil !

Les plus : Une vie hors du commun, une autobiographie qui se lit comme un roman
Les moins : Rien

Ma note : 5/5
A partir de 14 ans

Le dernier corsaire (1914-1918) (grands caractères) sur Amazon.com
Felix Von Lukner
Edition La Bibliothèque
ISBN : 978-2909688381

Le destin hors du commun de Felix Von Lukner m'a remis en mémoire une autre autobiographie passionnante, celle de Pierre Chassin qui, sorti de Science Po, s'engagea en Afrique au côté de Bob Denard. Il fut aussi le premier français à traverser l'Atlantique Sud en solitaire sur un voilier de 7 mètres. Les papas et leurs grands garçons dévoreront ce deuxième livre.

Baroud pour une autre vie
Pierre Chassin
Editions Jean Piccollec

mercredi 7 avril 2010

A venir sur ma table de nuit...

Voici les prochaines "critiques" qui seront publiées sur le blog :
  • Le Dernier Corsaire de Felix de Luckner
  • L'Os à Moelle de Pierre Dac
  • Les Conjurés de la Pierre de David Morrel
  • Père Elijah de Michael O'Brien
Je vous parlerai aussi bien sûr de bandes dessinées...

Le croque-mort a la vie dure – Tim Cockey – Humour et enquête policière

- Et toi, alors, tu enterres les morts, maintenant ?
- C'est se qui s'enterre le mieux...

Hicthcock Sewel est un croque-mort qui mène la vie tranquille d'un croque-mort jusqu'au jour où une jeune fille lui demande d'organiser son propre enterrement. Du jour au lendemain la vie de Hitch devient beaucoup moins tranquille ! Celui-ci va se trouver embarqué dans une aventure politico-policière qui verra se croiser policiers plus ou moins intègres, homme politique ambitieux, sans parler de Julia son ex-femme à la vie amoureuse tumultueuse (pour le meilleur...et le « moins bon » malheureusement).

L'intrigue de ce roman policier est de facture relativement classique et bien construite mais la vraie force du livre se trouve dans ses personnages et dans l'humour (noir) que manie Hitch avec beaucoup d'habileté. J'ai souvent ri et certaines scènes méritent vraiment le détour !

L'écriture n'a par contre rien de transcendant, il ne faut dont pas s'attendre à une œuvre littéraire mais d'un livre pour les vacances. Si vous aimez les policiers vous ne serez pas déçu. Si vous aimez l'humour caustique ou si vous êtes  friand de dialogues percutants et de personnages au sens de la répartie développé, vous serez conquis.

Les plus : Un personnage central original dont l'entourage vaut aussi le détour, beaucoup d'humour
Les moins : Les retrouvailles « aléatoires » avec son ex-femme...libérée..., le vocabulaire trop « moderne ».

Ma note : 4/5
A partir de 16 ans

La croque-mort a la vie dure
Tim Cockey
Points Policier

samedi 3 avril 2010

La Riposte - Jean-Marie Albert - Oui mais...

Après les attentats du 11 septembre, le colonel Vladimir Karpov est chargé par le Président russe et le chef du FSB (ex-KGB) de mettre en place un réseau capable de riposter aux terroristes d'Al-Quaida.

Il va pour cela s'appuyer sur différentes communautés hostiles aux islamistes : les chrétiens d'Irak, les coptes en Egypte, les minorités chrétiennes des Philippines, etc...
C'est là un élément essentiel et original du scénario construit par Jean-Marie Albert. De nombreuses scènes du livre sont très réalistes et on sent que l'auteur connaît bien la géopolitique post 11 septembre et qu’il s’est rendu lui-même dans les pays qu’il évoque. Sa description de l’Irak avant l’attaque américaine est politiquement incorrect mais pourtant très vraie.

C’est malheureusement ce côté très réaliste qui est sans doute le point faible de cet ouvrage. La riposte mise en place semble bien trop faible face à la menace terroriste et je m’attendais à quelque chose de plus spectaculaire…J’ai sans doute trop lu de Tom Clancy ou de Robert Ludlum ! J’ai aussi trouvé que les personnages manquaient de consistance.

Par contre, ce livre peut être mis sans aucun problème entre les mains d’adolescents car il ne contient ni scène « légère » ni grande violence. C’est suffisamment rare aujourd’hui pour être signalé !

J’ai donc un avis partagé sur ce livre mais qu’on ne s’y trompe pas, j’ai passé un agréable moment en sa compagnie.


Les plus : Le réalisme du scénario, le parlé vrai, pas de violence ou de scènes légères
Les moins : Le réalisme du scénario (aussi), des personnages pas suffisamment travaillés

Ma note : 3,5/5
A partir de 15 ans

La Riposte
Jean-Marie Albert
Editions du Triomphe