Suivez l'actualité de surmatabledenuit.com sur Twitter, sur la page Google+ de Surmatabledenuit ou sur Facebook

dimanche 28 avril 2013

Thérèse - Vivre d'Amour – Grégoire & Natasha St-Pier – Pour les paroles


Si on m'avait dit que j'écrirais un jour une chronique sur un disque de Natasha St-Pier, je crois que j'aurais été vexé;-) Pourtant, son dernier album mérite qu'on s'y arrête quelques instants.

Il s'agit en effet  d'une belle initiative du compositeur Grégoire qui a mis en musique des poèmes écrits par Sainte Thérèse de Lisieux à la fin du XIXème siècle. Les textes sont vraiment de toute beauté. Plusieurs artistes se sont joints au projet : Anggun, Michael Lonsdale, Sonia Lacen ou encore Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

Qu'en est-il de l'aspect musical ? On retrouve la patte de Grégoire : les mélodies sont agréables à l'oreille  et le piano est omniprésent. Il y a un côté « comédie musicale ». Personne ne déteste mais personne ne crie au génie non plus... Accessible au plus grand nombre (et c'est tant mieux), cet album serait cependant sans doute vite oublié s'il n'y avait ces merveilleuses paroles de Sainte Thérèse. D'ailleurs, le plus beau titre est selon moi Mon chant d'aujourd'hui, un texte lu par Michael Lonsdale sur une musique de Grégoire.  A mes petits frères du ciel se détache aussi du lot avec les voix des Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

Merci à Grégoire pour cette belle initiative et Bonne écoute !

PS. Ne vous fiez pas au single Vivre d'Amour qui n'est vraiment pas le meilleur titre de l'album et dont le clip est affligeant.

Thérèse - Vivre d'Amour sur Amazon.com
Natasha St-Pier et d'autres artistes

samedi 27 avril 2013

Vendetta – R.J. Ellory – Pour le pire (surtout) et le meilleur

Autant j'avais bien aimé Les Anonymes, autant j'ai été déçu par Vendetta. Pour tout vous dire, je l'ai jeté avant de l'avoir terminé. Je me voyais mal garder un livre contenant des scènes d'une telle violence dans la bibliothèque familiale. Le scénario accrocheur me disait de continuer ma lecture, le côté malsain de certains passages me disaient d'arrêter. Vendetta est aujourd'hui dans ma poubelle.

Pourtant le scénario a de quoi tenir le lecteur en haleine : La fille du gouverneur de Louisiane a disparu. L'enquête piétine lorsque un homme se prétendant le ravisseur se livre à la police mais exige de raconter le récit de sa vie à Ray Hartmann avant de décider du sort de sa victime...

On découvre alors la vie d'un tueur sadique au service de la mafia. Malheureusement, cette vie est un enchaînement de violences (et pire encore) que R.J. Ellory décrit de manière extrêmement crue.
On retrouve là le même travers qu'au cinéma : les auteurs ne savent plus suggérer, il faut qu'ils montrent le pire, il faut qu'ils l'écrivent. C'est regrettable.

Alors, si vous souhaitez découvrir R.J. Ellory, évitez Vendetta et lisez Les Anonymes.

Les plus : Le style, l'idée sur laquelle est construit le scénario.
Les moins : L'extrême violence et le classement X de certaines scènes, des longueurs, un récit non exempt de clichés.

Ma note : 2/10
Pour adulte seulement (et encore...)

Vendetta sur Amazon.com
R.J. Ellory
Le Livre de Poche
ISBN : 978-2253125266

dimanche 7 avril 2013

Youn Sun Nah, Alison Krauss, Holly Williams et Dvorak !


A défaut d'avoir beaucoup de temps pour lire,  j'écoute de la musique. J'ai acheté dernièrement quelques disques dont certains valent vraiment d'être mentionnés sur mon blog.

Je vais d'abord évoquer Dvorak en raison du privilège de l'âge de ce denier;-). J'ai découvert son premier Concerto pour Piano Op.33 dans un enregistrement de 1976 avec Sviatoslav Richter au piano et Carlos Kleiber à la baguette. C'est absolument magnifique, notamment le deuxième mouvement qui vous éloigne en quelques secondes des soucis du quotidien. C'est dire si ce CD mérite sa place dans votre discothèque !

Ensuite, deux disques de Country : New Favorite d'Alison Krauss + Union Station dont pas un titre n'est à jeter et The Ones We Never Knew de Holly Williams. Il s'agit du premier album de cette chanteuse assez peu connue. Certains morceaux se détachent vraiment du lot et s'écoutent avec grand plaisir (Would You Still Have Fallen et Velvet Sounds par exemple). Elle a publié depuis deux autres albums que j'ai trouvé plus classiques.

Enfin, le dernier album de jazz de la chanteuse coréenne Youn Sun Nah. Son précédent opus avait été encensé par la critique mais m'avait déçu. Rien de tel pour Lento que je vous recommande. Des morceaux très différents les uns des autres, parfois surprenant comme Lament par exemple...Et pour couronner le tout, Youn Sun Nah ne se contente pas de nous faire profiter de sa belle voix, elle chante avec ses tripes et cela se sent !

Bonne écoute !

Dvorak - Concerto pour piano sur Amazon.com
Sviatoslav Richter
EMI Classics




Alison Krauss + Union Station
Rounder – DECCA


The Ones We Never Knew sur Amazon.com
Holly Williams
Universal South



Lento
ACT Music

samedi 6 avril 2013

Elle savait – Lee Child – Décevant.


Jack Reacher, ancien membre de la police militaire, remarque une nuit dans le métro new-yorkais une femme dont l'attitude correspond en tout point à celle d'une terroriste kamikaze selon les critères des services secrets israéliens. Il essaye alors de la raisonner mais elle se tue alors devant ses yeux à l'aide d'un pistolet qu'elle portait sur elle...Jack Reacher va très vite constater que la mort de cette jeune femme semble intéresser beaucoup de monde.

Les premières pages du livre sont les plus intéressantes. Cette idée d'attentat suicide dans le métro permet à ce livre de démarrer sur de bons rails. Malheureusement la suite n'est pas à la hauteur. Dans sa quête de la vérité, le héros va croiser un ancien militaire candidat à un poste de sénateur et au passé trouble, une femme sublime aussi sadique que belle et des membres du FBI qui cherchent à savoir ce que Susan Mark a pu confier à Jack Reacher avant de mourir...Le récit contient beaucoup d’invraisemblances, les rapports de cause à effets sont parfois disproportionnés et les liens entre les différents événements aussi. Du coup, même si le rythme ne faiblit pas, le scénario est décousu et laborieux. Ce scenario bancal n'est même pas rattrapé par la qualité des personnages. Contrairement à d'autres héros de polar tels que Milo Weaver, John Rain ou Harry Bosh, Jack Reacher est dans ce livre un personnage sans étoffe. On ne lui connaît pas vraiment de passions, il ne possède pas de traits marquants et l'auteur ne nous dit finalement pas grand chose de son héros. C'est un loup solitaire sans charisme. Dommage...

« Elle savait » n'est donc pas un grand polar...J'avais lu du même auteur il y a quelques mois « Sans douceur excessive » qui, sans être le roman policier de l'année, m'avait semblé de bien meilleure qualité que celui-ci.

Les plus : Une idée de départ intéressante, pas de scène X...c'est suffisamment rare de nos jours pour être signalé.
Les moins : Beaucoup d’invraisemblances, un passage très violent, un scénario laborieux et sans grand intérêt, une fin décevante...

Ma note : 3/10
A partir de 15+ ans.

Elle savait sur Amazon.com
Lee Child
Le Livre de Poche
ISBN : 978-2253-173625