Suivez l'actualité de surmatabledenuit.com sur Twitter, sur la page Google+ de Surmatabledenuit ou sur Facebook

dimanche 30 juin 2013

Mermoz – Micheluzzi – Biographie indispensable !

Petra Chérie, d'Attilio Micheluzzi, fut la deuxième chronique que j’écrivis sur ce blog. Cette fresque historique est toujours l'une de mes bandes dessinées préférées. Elle fait indéniablement partie de ces œuvres qui, comme je l'écrivais à l'époque, justifient que l'on donne le titre de neuvième art à la Bande Dessinée.

Une autre récit majeure d'Attilio Micheluzzi vient d'être publiée chez Mosquito. Il s'agit de la biographie de Mermoz écrite en quelque sorte à quatre mains puisque l'auteur cite souvent Joseph Kessel qui fut l'ami de l'aviateur et écrivit le récit de sa vie en 1938.

On découvre au fil des pages les débuts difficiles de celui qui, après avoir connu la pauvreté, devint un héros national entre les deux guerres en participant à l'épopée de l'aéropostale au côté d'Antoine de Saint Exupéry et d'Henri Guillaumet notamment. Le lecteur participe ainsi à l'aventure de ces pionniers de l'aviation. Les premières traversées de l'Atlantique Sud, les pannes au milieu du désert ou de la Cordillère des Andes, la disparition de certains pilotes...Ce récit nous rappelle que ce qui nous semble presque banal aujourd'hui à nécessité de très nombr
eux sacrifices et le courage extraordinaire de ces grands hommes.

Mermoz a disparu le 7 décembre 1936 au dessus de l'Atlantique. Personne n'a su « comment le grand oiseau blanc a pu soudain tomber dans le bleu de l'océan et comment blessé à mort, il a été englouti par les abysses ».

Micheluzzi maîtrise parfaitement le noir en blanc. Il joue admirablement avec les ombres et le résultat est d'une grande beauté. Feuilletez quelques pages et vous serez conquis. J'ai retrouvé pour mon plus grand plaisir le style que j'avais admiré dans Petra Chérie.

Cette biographie mérite sans aucun doute sa place dans la bibliothèque de tout amateur du neuvième art. Seule la densité du récit, quasi documentaire, pourrait limiter l'enthousiasme de quelques lecteurs.


Les plus : Un récit d'une grand qualité servit par de dessins de toute beauté, les textes de Joseph Kessel,
Les moins : Le côté documentaire qui pourrait décevoir certains.

Ma note : 10/10
A partir de 14 ans.

Mermoz sur Amazon.com
Attilio Micheluzzi
Editions Mosquito
ISBN : 978-2352830900

samedi 29 juin 2013

Dent d'ours – Yann & Henriet – Prendre l'air...

Les bandes dessinées sur le thème de l'aviation sont très à la mode. On ne compte plus les séries (plus ou moins bonnes) sur le sujet. Le scénariste Yann s'est associé à Alain Henriet pour Dent d'Ours une premier opus d'un triptyque qui raconte le destin de trois amis nés en Silésie peu avant la dernière guerre mondiale. Hana et Werner sont allemands, Max est un juif polonais. Alors que les deux premiers rejoignent les hitlerjugend afin de pouvoir assouvir leur passion de l'aviation, le dernier gagne les États-Unis avec son oncle afin de fuir le nazisme. Quelques années plus tard, la guerre déchire l'Europe...

Construit autour de flash-backs, le scénario n'est pas extrêmement original mais reste néanmoins intéressant. Ce premier volume permet surtout de découvrir ces enfants que la guerre va séparer puis réunir dans un affrontement douloureux qui sera le thème des prochains tomes. J'ai lu Dent d'Ours avec plaisir et j'espère que le prochain épisode apportera cette petite touche d'originalité qui manque pour l'instant.

Les dessins et les couleurs sont d'excellente qualité, surtout lorsqu'Alain Henriet illustre les combats aériens. Les enfants sont selon moi légèrement moins réussis mais la qualité artistique est clairement le point fort de cette nouvelle série. La couverture est d'ailleurs très représentative des planches de ce premier opus.

J'espère que le deuxième tome sera d'aussi bonne facture et que les auteurs ne tomberont pas dans le travers de trop de série aujourd'hui dont les premiers volumes sont « tout publique » et les suivants malheureusement limités aux adultes. Je vous dirai tout cela dans une prochaine chronique...

Les plus : des combats aériens très bien dessinés.
Les moins : Un scénario trop classique, les posters (discrets) accrochés dans la cabine du porte-avion...Je ne vous fait pas un dessin... ;-)

Ma note : 7/10
A partir de 15 ans.

Dent d'ours, tome 1 : Max sur Amazon.com
Yann & Henriet
Editions Dupuis
ISBN : 978-2800157221